Manifestations le 5 mars 2013 : Non à une loi qui facilite la flexibilité et les licenciements ! Tract CGT-FO-FSU-Solidaires du Var

Des plans de licenciements sont annoncés quotidiennement et nous comptons 1000 chômeurs supplémentaires

tous les jours. La lutte contre le chômage appelle à une rupture avec les politiques d’austérité et de rigueur préjudiciables à l’emploi.

Pourtant, le Medef veut encore plus de facilités pour licencier en s’attaquant au code du travail grâce à l’accord signé le 11 janvier. Le gouvernement, à l’occasion du Conseil des Ministres du 6 mars, veut le
transposer dans la loi.

Cet accord, refusé par 2 des 3 grandes organisations syndicales confédérales, organise une plus grande flexibilité pour les salariés, un recul de leurs droits individuels et collectifs, au bénéfice des employeurs.

Nous devons nous mobiliser pour que cet accord ne soit pas retranscrit dans la loi.

Cette journée nationale doit exprimer un refus de l’austérité et de la flexibilité ; l’exigence de réponses nouvelles pour les droits sociaux, l’emploi, l’augmentation des salaires et des pensions.

Toulon : 10 H. 30 - Place de la Liberté

Draguignan : 10 H. 30 - Place René Cassin

PDF - 134.1 ko
Tract unitaire CGT-FO-FSU-Solidaires