Medef et gouvernement s’attaquent à nos dimanches : Nous répondons résistance Communiqué Solidaires

Fraîchement installé, le gouvernement Valls 2 a annoncé vouloir étendre, par ordonnance, le travail dominical. En allant vite et fort, le Premier Ministre veut faire de ces ouvertures, en particulier celles des grands magasins parisiens, le symbole de sa politique, pour le plus grand satisfecit des enseignes et de la grande distribution.

La méthode pressentie en dit long, non seulement sur le caractère impopulaire mais aussi risquée d’une telle réforme : en effet, non seulement celle-ci ne figurait pas dans les propositions présidentielles du candidat du « changement » mais les Député-es socialistes n’avaient pas de mots assez durs pour fustiger une loi similaire votée sous Sarkozy : nous saurons le leur rappeler !

Ni ordonnance, ni concertation : nous refusons que soit dégradée la situation de millions de salarié-es du commerce, en particulier les femmes, déjà fortement précarisé-e-s.
Pour l’Union Syndicale Solidaires et son syndicat SUD Commerce, c’est à la préparation d’une journée unitaire de grève dans ce secteur qu’il faut s’atteler ainsi qu’à des mobilisations interprofessionnelles, en particulier dans les territoires concernés.

Le 2 septembre 2014