Attaquer les chômeurs plutôt que vaincre le chômage ! Communiqué Solidaires

Poursuivant son offensive de séduction du Medef et des milieux d’affaire, le gouvernement par la voix du ministre du travail s’en prend aujourd’hui directement aux chômeurs en mettant en cause leur volonté de retrouver un emploi et en demandant aux services de pôle emploi d’accroitre les contrôles.

Alors que le nombre de chômeurs a augmenté de plus de 500 000 personnes depuis le début du quinquennat de François Hollande, M Rebsamen préfère tenter de s’attaquer au thermomètre plutôt qu’aux causes profondes de ce désastre social qui fait basculer une large partie de la population dans une grande précarité.

Dans le même temps alors que les dividendes versés aux actionnaires des grands groupes et des banques françaises entre 2013 et 2014 ont augmenté de plus de 30 %, le gouvernement multiplie les cadeaux au patronat comme le CICE et le pacte de responsabilité sans contrepartie s et surtout sans la moindre mesure de contrôles.

Pour l’Union syndicale Solidaires, d’autres choix sont possibles et il y a urgence à imposer des alternatives concrètes par la construction du rapport de force par les salarié-es et les plus précaires. Ce n’est pas aux précaires et chômeurs de payer pour leur crise.

2 septembre 2014