Diégo est réintégré sur son bureau Un article de SUD PTT

Une nouvelle claque pour la direction de La Poste.

Suite au déplacement d’office d’un de nos militants dans le 92, SUD PTT avait saisi le juge pour ordonner la suspension de la sanction. Le juge administratif a tranché et ordonne la réintégration, sous huit jours, de notre camarade ! Cette décision nous paraît plus que normale, car ce qui était reproché à Diego c’était simplement d’avoir exercé son boulot de militant syndical. La direction lui reprochait même des intrusions dans son propre lieu de travail à Rueil-Malmaison alors qu’il est membre du CHSCT !

Le jugement est on ne peut plus clair :
- La magistrate émet des doutes sur la régularité de la décision de La Poste
- Elle émet ensuite des doutes sur l’exactitude des faits reprochés à Diego.
- Enfin elle reconnaît que déplacer un membre du CHS-CT constitue une attaque grave et immédiate sur les intérêts syndicaux.

La direction veut attaquer les militant-es syndicaux qui exercent leur droit : informer et communiquer avec le personnel et porter leurs revendications. La justice vient de lui rappeler quelques notions de droit. Et pan sur le bec !!!