Un nouveau droit au secret pour les entreprises ? Non merci ! Pétition à l’attention des membres du parlement européen

Un nouveau droit au secret pour les entreprises ? Non merci !

Une coalition européenne d’organisations de la société civile, de travailleurs et de journalistes, dont Solidaires, demande aux membres du Parlement Européen de rejeter la directive sur les secrets d’affaires.

Le projet de directive européenne sur la « protection du secret des affaires » crée un droit au secret pour les entreprises qui est excessif : il menace directement le travail des journalistes et de leurs sources, les lanceurs d’alerte, les syndicalistes, la liberté d’expression des salariés et nos droits d’accéder à des informations d’intérêt public (par exemple sur les médicaments, les pesticides, les émissions des véhicules,
etc.).

Une coalition européenne d’associations, de syndicats, de journalistes, de lanceurs d’alerte et de scientifiques (liste à la fin du Communiqué) a envoyé aujourd’hui aux membres du Parlement Européen une analyse critique du projet de directive , leur demandant de la rejeter (un premier débat en séance plénière est prévu le 13 avril). Une pétition européenne a également été lancée.