Revenus de misère, chômage massif, services publics détruits : il ya urgence !

Le 19 mars, on fait grève et on manifeste tous ensemble !

Au lendemain de la très puissante journée de manifestations et de grève du 29 janvier, l’Union syndicale Solidaires avait proposé à l’intersyndicale d’appeler rapidement à une suite de ce mouvement. Finalement, la date retenue renvoie au 19 mars.
C’est tard au regard du rapport de forces exceptionnel que nous avions créé, et cela a permis au gouvernement d’essayer de
reprendre la main, en tentant de casser le front unitaire des syndicats. Mais l’unité syndicale des 8 organisations syndicales
est maintenue, et c’est un élément important !

Sarkozy réaffirme sa volonté de poursuivre la même politique gouvernementale, et se permet même de
provoquer les salarié-e-s en leur disant que la seule voie qui vaille c’est « celle de l’effort ». Il dit cela à toutes
celles et tous ceux qui vivent avec des salaires, pensions ou minima sociaux de misère, … alors qu’une de ses
premières mesures de Président fut d’augmenter son salaire de 140% …

Quant au MEDEF, il poursuit sa lutte des classes, engrange les acquis : paquet fiscal, aides de l’Etat,
défiscalisation des heures supplémentaires, financement public par dizaines de milliards, et maintenant
suppression de la taxe professionnelle !

Pour nous qui avons déjà peu : Les « annonces » du 18 février
représentent 2,6 milliards. Voilà ce qui est promis à des dizaines de
millions de salarié-e-s, retraité-e-s, chômeurs/ses et jeunes en
formation.

Pour eux qui ont déjà beaucoup : De l’autre côté, pour l’infime minorité qui vit du travail de la majorité : 360 milliards aux banquiers, 32 milliards « d’aide à l’emploi » pour les patrons qui licencient, 14 milliards du paquet
fiscal qui profite aux plus riches, 8 milliards de taxe
professionnelle qui ne sera plus payée, 4 milliards grâce à la
défiscalisation des heures supplémentaires …

Nous aussi, on veut des sous !

Voir tract complet