Economie et Front National : des mauvaises questions et des mauvaises réponses Fiche Commission Economique Solidaires

Depuis la reprise en main du FN par Marine Le Pen (MLP), le discours libéral-nationaliste, dans la droite ligne de la pensée reaganienne et thatchérienne des années 80, s’est accentué. Sous l’influence de personnalités telle que Florian Philippot, venant de la mouvance souverainiste, le FN produit un discours en trompe l’œil qui vise à ratisser large en utilisant une rhétorique de gauche, sous tendue par un nationalisme exacerbé. En réalité, ce parti fustige de manière formelle les excès du libéralisme mais sans remettre jamais en cause les fondements du système capitaliste. Il prône un bon vieux capitalisme français exploitant une main d’œuvre française.

PDF - 564.5 ko

7 décembre 2015